• Laughing Jack

    Voilà la rubrique consacrée à Laughing Jack, alias Psychoclown. Mais laissons là se présenter !

  • Cooper - de son nom Courtney - est une personne qui ne vous laissera pas indifférent, et qui en plus de cela a bien un caractère très propre à lui-même.

    Voyez-vous, Cooper est une personne très... Excentrique, et dangereuse en même temps. Pourtant, aux premiers abords, Cooper est une personne très calme. Toujours très calme. Il ne s'énerve jamais, et lorsqu'il a un problème, son calme l'aide souvent à trouver la solution, ou alors il peut s'avéré être d'une grande aide pour votre soucis. Car Cooper est très apprécié pour son écoute et sa grande sociabilité. Il n'a que très peu d'ennemis, adore se faire de nouveaux amis, tout le temps. Parce qu'il aide les gens, pour sa grande culture, son intelligence, et sa ruse. Il joue des mots comme Beethoven joue du piano. Même muet, il serais capable de vous... Donner une chose que vous ne voulez pas, mais dont vous avez besoin. Si vous ne comprenez pas la tournure de cette phrase, écoutez plutôt : lorsque vous posez une question, il y a ce que vous voulez entendre et ce dont vous avez besoin d'entendre. Connaissez-vous la pièce "Dans la Caravana"? Quand l'enfant demande à sa mère si son papa a vraiment un trésor? Non, vous ne connaissez pas. Et bien maintenant, vous savez.

    Sauf qu'il demande véritablement à sa maman : "n'est-ce pas que mon papa a un trésor, hein?" Il veut entendre un oui. Cooper, lui, lui répondrait par toute la vérité, quitte à se faire détester. Car un enfant qui grandit dans le mensonge est un enfant mort. Et personne n'a envie d'un enfant mort, n'est-ce pas?

    Et bien Cooper, lui, ça l'amuse. La mort, le mal, la souffrance, la douleur, les pleurs et les larmes, toutes ces petites choses l'amusent. Et vous me direz "pourquoi Cooper est-il méchant"? Qui se traduirait plutôt par "n'est-ce pas que c'est une gentil personne?". Pourtant, Cooper est réellement un psychopathe. Sa fausse nature d'être charismatique, un peu charmeur et à l'écoute de tout le monde lui offre une image imparable pour avoir les gens dans sa poche. Il les conduit chez lui, ou dans un endroit très peu fréquenté que lui seul connaît, y enferme une personne et en fait une sorte de... Jouet. Rien de pervers, c'est vraiment dans le but de s'amuser, et de faire le plus de mal possible. D'autant plus qu'il va être comme un chat sur sa souris. Il va REFUSER l'idée que vous puissiez avoir envie de vous échapper de lui. Et si en revanche il peut semblé calme, si vous vous montrez insolent, méchant, ou autre, il pourrait se mettre dans une colère énorme.

    Cooper est sadique, voilà tout. Et pourtant, lui-même semble refuser l'idée que lui-même puisse souffrir. Il en serait presque effrayé. Ainsi, nous pourrions un peu mieux comprendre sa nature dangereuse. Il faut du mal aux autres, parce qu'il est réfuté à l'idée de souffrir lui-même. Et pour ça, il doit être sûr qu'une autre personne que lui ressent une douleur encore plus forte. C'est psychologique. Un traumatisme, qui sait? Une chose est sûre : mieux vaut l'éviter, prendre ses distances ou du moins ne jamais lui donner de mauvaises idées. Vous ne feriez juste que vous poser des soucis plus gros que ce que vous ne pouvez résoudre.

    De physique, Cooper fait plus adulte que on âge. Il est seulement âgé de 19 ans, et pourtant à sa grande taille et son visage calme et serein, il apporte une image mature et réconfortante. Le réconfort qu'un enfant chercherait chez un adulte protecteur. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir une silhouette fine mais un peu moins soignée que ça. Il se tient droit, mais garde toujours ses mains dans ses poches, mais lorsqu'il parle à quelqu'un, ou lorsqu'il est dans une réunion de je-ne-sais-quoi plutôt sérieuse. Il porte très rarement des costumes, et semble réfuté à l'idée de devoir faire comme tout le monde. Son style vestimentaire, à lui, se base sur un simple jean et un pull bleu marine largement trop grand pour lui. On y découvre sa clavicule, droite ou gauche suivant comment son pull tombe. Il a juste un simple débardeur blanc en dessous, et encore.

    Tandis qu'au niveau du visage, cela se rapporte plus à sa nature charismatique. Cooper a très vite compris que sourire, parler doucement, clairement mais calmement, ainsi que poser sur vous un regard plus que vif et attentionné va causer chez les gens le sentiment qu'il veut provoquer. S'il n'est pas du tout sûr de ce qu'il raconte, son physique cachera chaque traits traitres de son visage, et vous n'y verrez que du feu. Ses yeux à lui, aussi, comportent une étrange couleur, pour un puissant regard. Ils sont d'un espèce de vert d'eau, un gris vert très pâle. Chaque scintillements dans son regard tracent indéfiniment le contour de ses pupilles, comme si les lignes dansaient autour de ses yeux. Yeux tracés par de longs cils fins, et pourtant son regard est plus que pénétrant. Malgré tout, il est presque souvent caché derrière des mèches brunes, un châtain assez clair. Ses cheveux sont la plupart du temps souvent en bataille. Non pas qu'il ne s'en occupe pas, mais... Qu'il a largement laissé tombé. Indomptables sont ses cheveux, à vrai dire. Pourtant, il aime bien que l'on les lui coiffe. Il trouve ça agréable. Au moins un truc que monsieur apprécie.


    votre commentaire
  • ENFIN!! *^*

    On va enfin pouvoir rire ensemble!

    Je m'explique. Moi, j'ai fini les cours. Plus de problèmes, plus de devoirs, plus de soucis sociaux, du moins je l'espère, et je passe mes vacances chez ma marraine, donc mon père :

    VA TE FAIRE FOUTRE.

    Oh, bon sang, quelle adrénaline on CONTINU PUTAIN.

    J'ai fait la fête de la musique le 18 juin et la fête du collège le 21 juin. Je peux vous jurer que sur scène, je n'avais jamais fait de métal, donc j'avais jamais eu cette voix bien rauque qu'ont les chanteurs de métal lorsqu'ils hurlent dans leurs micros.

    Bah mi, j'avais réussi ça. Ce que j'arrivais pas à faire en répète, je l'avais fait devant des douzaines de personnes. Et j'avais réussi à me faire passer pour une fille folle, ou du moins qui a un problème. Vous savez, avoir une présence scénique en jouant un rôle dans un groupe, c'est pas rien, et c'est très souvent apprécié. Et bah MOI, je l'avais fait.

    Ensuite, j'ai cessé de me poser des questions. J'ai cessé de me plaindre, de chialer. Je ne sais même plus vraiment si je suis une fille, un garçon, ni comment je suis physiquement car mes pensées changent beaucoup trop.

    Maaaaais~  je sais que je suis un clown psychologue! Et que bien étrangement, sur internet comme en IRL, j'étais pas le seul à agir ainsi.

    Alors dans la cour du collège, on s'est tous regroupé, et on a fait des règles HYPER strictes mais que j'apprécie :

    -Ne jamais se plaindre

    -Ne jamais pleurer

    -Toujours sourire, rire

    -Ne jamais laisser une personne en détresse, qui pleure, ou enfoncer quelqu'un

    -Ne jamais faire du mal à quelqu'un SAUF cas exceptionnel (masochisme, lulz)

    -Faire preuve de résilience

    -Ne JAMAIS aimer quelqu'un

    Bon, pour la dernière règle, je me suis un peu fait remonter les bretelles. Donc on l'a UN PEU remasterisé. On peut aimer quelqu'un, sans pour autant le montrer.

    Pourquoi ces règles? Bah pour la première, c'est pour prouver qu'on est fort, que l'on peut endurer, que nous n'avons aucun problème et que les gens peuvent alors venir nous voir pour leurs propres comptes, et non pas l'inverse. Ne jamais pleurer pour se fortifier, créer une puissance et éviter alors de se plaindre ou de montrer sa souffrance. La troisième est un peu normale car on est des clowns, et puis elle est un peu complémentaire avec les deux premières. A sourire tout le temps, on s'empêche d'être malheureux, de penser à des choses tristes, donc de se plaindre ou de pleurer. Et puis lorsqu'on sourit, les gens ne parviennent pas se demander si l'on va mal. Pour la quatrième, c'est notre rôle de psychologue qui ressort. Les gens, même si on ne connaît pas ou n'aime pas on AIDE. C'est une obligation. On avait dit que toute entrave à cette règle pouvait être passible de sanctions violentes. La cinquième est en rapport avec la quatrième. Si on aide, on ne fait pas de mal. Même si on bouillonne de le faire, on ne LE FAIT PAS. La règle n'est par contre pas violer si le groupe décide par vote de faire du mal à une personne, que ce soit pour une sanctions, pour un bien-être ou autres raisons (à expliquer et justifier).

    L'avant dernière est un peu spéciale. Vous connaissez la résilience? La résilience s'est faire en sorte que les évènements, mêmes les plus tristes, ne nous atteignent jamais sentimentalement parlant. Toujours rester stoïque, souriant, espérant pour prouver à la personne que bon, c'était toujours mieux que rien. Même si on était d'accord sur un point :

    Faire preuve de résilience envers tout le monde, toutes les choses et tous les évènements, c'est ne plus avoir d'âmes.

    Oh, bon sang, qu'est-ce que je rêverais ne plus rien ressentir. Plus d'émotions, plus de peurs ni d'angoisse, défier la vie, la mort, le bonheur et le malheur avec juste un putain de sourire collé au visage. Je porterais haut mon nom et ma force. Alors j'écris de plus en plus pour faire passer mes émotions. Je me plains de moins en moins, soupire de moins en moins quand un truc m'énerve, j'arrive de plus en plus à me contrôler, et ce sans thérapie ou médoc's. Les autres psychoclowns étaient fiers de moi, donc je peux l'être aussi.

    Et pour la dernière règle, c'était juste pour prouver que nous ne devions plus DU TOUT avoir de sentiments envers une personne. Comme les super-héros, un peu. On ne reste qu'entre nous, on n'a plus de liens sociaux, plus de vie sociale, plus d'amis en dehors de nous-même. C'est le but d'être fort, ça permet selon nous de même si on se retrouve seul, on ne se laisse jamais abattre. Ca a permet à plusieurs d'entres nous d'être plus fort et moi, je l'ai remarqué. Je l'ai remarqué car dans mon groupe, je joue le rôle du médecin psychiatrique et social. En gros, j'aide les souffres qui souffrent mentalement et qui ont des problèmes socialement parlant.

    Mais bref. Personnellement parlant, pour la dernière règle, je suis pas vraiment dans les clous. Mais ayant un boooooon et joliiiii petit paquet d'infos sur les - mauvais - clowns que nous étions, si les autres s'amusent à me punir, j'en ferais autant.

    Nous n'avons jamais été des enfants de cœur, et encore moins maintenant que nos actes ont une importances. Je l'ai prouvé en poussant une fille au suicide. Glorieux! Voir même magnifique! Mais bref. Arrêtons de parler de ceci. Secret médical, je suppose, même si je n'en ai rien à foutre.

    Ensuite, je compte m'acheter une vraie et belle caméra. je filmerai un peu tout ce que je fais pour m'habituer un peu, et puis juste pour ne pas perdre la tête. Sans âme, d'accord. Mais pour l'instant, je suis moi.

    Donc. Une fois après avoir eu cette caméra, je commencerai une chaine YouTube avec un espèce de scénario bien S-F et un peu sombre - pas horrifiant -, parfait pour moi et les potos.

    D'ailleuuuuuurs, en parlant de potos!~ Hm, je sens que je vais m'amuser.

    Plusieurs choses s'est passé ces derniers mois, vraiment éprouvant, et pas des moindres. Enfin bon, si maintenant je n'avais plus l'habitude de côtoyer les gendarmes pour m'alerter de ma propre disparation ou de mon décès, ainsi que le SAMU avec leurs stupides brancards, que serais-je?

    Mais bref. Cléo, Justin, Malcom, Zéphir ainsi que Marceline ont tous eu le même délire, et ce en MÊME TEMPS. Un truc de dingue.

    Je rentrais des cours, le jours même où nous avions créé les psychoclowns, et quand je rentre dans ma chambre, c'est le bain de sang.

    Je retrouve Cléo, les veines littéralement sectionnées, Justin en bas de mon balcon, derrière ma maison au niveau du parking, Malcom s'est tiré une jolie balle avec un flingue de poche sorti de JE-NE-SAIS-OU, Zéphir était mutilé, brûlé à certains endroits, presque méconnaissable. Un truc de malades mentaux. Tandis que ma petite Marceline, elle, bah elle s'est noyé dans la salle de bain. Et moi, moi, qu'est-ce que je fais? Toutes les fois où j'ai voulu disparaître pour me buter en douce, je les avais toutes fait comme ça. Soit dans ma chambre en me taillant les veines, soit en essayant de sauter, soit avec le fusil de chasse de mon père, ou encore juste en me causant le PLUS de mal possible et nécessaire pour me buter de n'importe quelle manière, et la dernière, celle que j'utilise le plus souvent : la noyade. Je trouve ça simple, rapide, efficace, sans douleur et sans marque. C'est plus pratique que de faire tout le reste, en plus.

    Mais bref. Ca été le bordel pour les réanimer. Enfin... Je parle, mais sur le coup, j'ai pas fait la maligne. Après ça, j'ai évité internet pendant un jour, le temps de faire le point. J'allais pas bien, j'étais encore sous le choc.

    Alors bon... Je me suis pendue, mais ça na pas duré, Nathan était là. Essayez d'expliquer à votre petit frère que vous en avez un peu plus que RAS LE BOL et que vous alliez vous donner la mort. C'est un peu une solution de merde. Mais breeeeef...

    Oui, bref. J'ai sûrement dû me plaindre dans cet article. Je m'en branle un peu. De toute manière, si je devais avoir peur de clowns tous plus cinglés que moi, je me serais tiré une balle depuis longtemps JE RIGOLE PUTAIN.

    Pour moi, c'est une manière de tout expulser. Car internet, c'est pas IRL. Et puis je vais bien, je souris, et j'ai pas vraiment envie de pleurer, donc je vais bien. Je ferai de temps à autre un article coup de gueule comme ça pour tout expulser, mais quand je serais quasi-neutre ou contente, comme là maintenant.

    Enfin bref, salut les cocos, je suppose?

    Pin It

    2 commentaires
  • Bon. Comme je ne sais pas si je peux mentionner les prénoms des mes amies qui étaient avec moi, je vais les appeler par leurs surnoms : Ma Nana, ma Fafa, et ma Lolo! :3

    Je vous explique le concept. Nous avions eu un mot indiquant qu'une "petite intrusion UN PEU violente" allait avoir lieu. Donc on s'imaginait pas du tout ce qui allait se passer. Mais on savait que des terroriste - des faux - allaient entrer, armés certainement à blanc.

    Nous étions en allemand, moi à côté de ma Nana. Juste après, notre professeur d'allemand me demande d'aller chercher des feutres parce que les siens ne marche plus chez la secrétaire. Et Nana propose de m'accompagner car nous étions entrer dans l'horaire où le "terroriste" - un faux, hein? - allait entrer. Donc j'étais pas seule. Une fois dans les couloirs, je me retourne, et observe le type au gilet jaune : le terroriste. Avec arme blanche, et tout quoi. J'ai pas fait la maligne. J'ai attrapé la main de Nana et nous sommes parties nous cacher sur les poutres caché derrière les paniers de basket - car il faut traverser le gymnase pour faire le trajet classe d'allemand / secrétariat. Mais on ne pouvait pas rester là longtemps, tout allait se briser sous notre poids. Le terroriste part donc ensuite sans nous voir. Je saute la première, me casse la gueule sur le tapis que je fais tomber dans un fracas horrible, mais personne en vue. Nana saute donc sur le tapis, que l'on remet ensuite en place.

    Puis l'on se sauve dans le bâtiment A. Il fallait que l'on rentre dans une classe pour nous protéger. Mais aucune classe n'ouvre. Bien sûr, le mot de passe étant "Vanoise", et que nous le savions pas encore, personne n'ouvrait la porte de peur que nous étions certainement auprès du terroriste.

    Doooonc avec Nana ou va voir en bâtiment B si quelqu'un veut bien nous ouvrir. Et dans le bâtiment B, il y a la salle B20. La classe de mathématiques, avec le professeur Mugner. Et mon petit frère à l'intérieur. Et le plus marrant, c'est que Perret, le CPE, était pris en otage dans les bras du terroriste qui frappait à la porte en hurlant "POLICE!! OUVREZ!!" et Perret derrière, avec une voix mielleuse qui faisait "Mugner, Mugner, ouvrez la porte!"

    Putain, je l'aurais buté. Je sais que même s'il hurle à Mugner que c'est un piège, tout le monde allait mourir. Car il y avait plein d'otages, rien qu'en vie scolaire ou dans la salle de musique qui est trop exposée. Mais bref. Il les a vendu, ce traitre de CPE. Nous, cachés sous l'escalier, on les entend alors tous hurler de peur lorsque survint le terroriste dans leur classe. Puis on a entendu le terroriste et Perret en otage sortir de la classe. Ils allaient certainement dans la classe de Mme Gallioz, la professeur de français. Sauf que la porte est juste à côté des escaliers. Ni une ni deux, on part dans les conduits en-dessous du collège. Parce que sous les escaliers, il y a toujours un passage pour que Pascal accède aux conduits. Des conduits énormes, hein? Pas des petits trucs où l'on rampe! Donc on se dépêche très vite - avant qu'il ne descende les escaliers sinon c'est mort - et on remet la plaque en plastique par dessus notre tête. Sauf que maladroites comme on est, bah on se casse la gueule en bas, MAIS on évite d'hurler. On était genre super effrayées. Mais on a pas le droit d'être dans les conduits, donc on s'en va doucement. Je me suis fait un beau bleu sur le bras gauche, deux même, mais le deuxième est un peu petit.

    Bref! Donc on atterri dans le bâtiment C. Même topo, on essaye d'entrer avant qu'il ne revienne. Et là, c'est la panique. Je découvre Fafa et Lolo -des surnoms de mes amies - dans le même état, mais elles c'était parce que Fanny venait de faire une crise, et qu'elle pleurait, et qu'elle devait normalement aller voir l'infirmier, mais tout est fermé à cause de l'alarme. Ni une ni deux, on retourne dans les conduits, avec elles. Et on atterri cette fois-ci dans la pièce où l'on stocke le gaz pour les salle de sciences. La pièce qui te fait jouer à la roulette russe si une balle partait, quoi. Nous étions chacune cachés derrière des bouteilles de gaz. Et nous n'étions pas seules. Il y avait Pascal, donc. Mais le terroriste mit longtemps à venir. La porte avait bien une serrure, mais Perret avait les clés, donc la porte fut vite ouverte. Le terroriste entra avec lui à l'intérieur. Mais on avait réussit à bien se cacher. Les bouteilles sont grandes, quand même. Donc on tournait autour, puis j'attrape la main de Lolo qui attrape celle de ma Nana qui attrape celle de Fafa. Et on se tire. Pascal pouvait bien mourir, je m'en foutais. Et on retourne dans les conduits parce qu'on a que ça à foutre. J'étais tellement stressée à l'idée de perdre le jeu que j'y croyais, je ne voulais pas mourir, et puis quitte à retrouver notre vieille cabane faite en sixième, c'est génial. Chose que l'on fait. Juste en dessous de la vie scolaire, il y avait un petit amas de couverture et de paquet de gâteaux périmés et oubliés par le temps. Cette scène nostalgique, je ne l'oublierai jamais. Mais bref. J'enlace Fafa dans une couverture pour l'aider à se calmer, tandis que Nana fait la garde et que Lolo est incapable d'articuler. Tout le monde se prêtais tellement au jeu, que s'en était vraiment... Vrai, finalement. La peur et l'horreur parfumait l'air.

    Mais on avait pas dû être assez rapide. On entend rapidement les pas du terroriste. Alors nous, on sort par en haut et on atterri dans la vie scolaire. Pour l'empêcher de monter, on déplace le bureau sur la plaque. Une seconde en moins, et c'était fini. Mais on y arrive. Puis on sort, maintenant, on était trop rôdé pour rester là. Eeeet me vient l'idée du siècle. Il y a une salle d'arts plastiques oubliées dans laquelle on entasse des décors de théâtre, des costumes, et tout un tas de trucs. On y va rapidement, de toute façon elle n'avait pas de serrure donc on pouvait entrer et venir comme on veut. J'enfile à Fafa une tenu, puis à Nana et à Lolo. On ressemblait sûrement à des statues. Chacune dans un coin de la pièce, lorsque le terroriste vint - après de looooongues minutes - on osait plus bouger. Et on fut sauvées ainsi.

    Fin de l'intrusion UN PEU violente : 18 h 24. Je n'oublierai jamais ce jeu plutôt stressant.

    Tout ce que j'ai appris en sport : endurance, escalade et gym m'ont servi. Si EN PLUS j'ai pas une bonne note ni une médaille pour avoir sauvé mes camarades, je hurle.


    42 commentaires
  • 1) Prénom : Mathilde

     

    2) Surnoms/pseudo : Laughing Jack comme pseudonyme, et Gé-ky-chan pour les intimes. Et c'est mignon ça rime.

     

    3) Signe Zodiaque : Gémeaux

     

    4) Sexe : Je crois que je suis une fille.

     

    5) Date de naissance : 4 juin

     

    6) Couleur de  cheveux : Brun foncé

     

    7) Couleur des yeux : Marron à l'intérieur, vert à l'extérieur

     

    8) Ville : Modane (si tu connais cette ville, tu n'as vraiment pas de chance.)

     

    9) Taille : Je crois que je fais 1mètre 70, dans les grandes lignes.

     

    10) Décrit ton caractère : Mon caractère est plutôt explosif. Je peux rire une seconde, pour le temps d'après devenir horrible froide. Mais sinon, je suis très empathique, je ne sais pas faire preuve de résilience et prend toujours tout très à cœur. Mais faut que j'arrête de penser que tout le monde peut être sauver, parce que c'est trop chiant... -_- Je crois aussi que je suis très enfantine, tout en sachant faire preuve de maturité, je crois. D'après les autres.

     

    11) La partie de ton physique que tu aimes le plus : Mes yeux

     

    12) La partie de ton physique que tu aime le moins : Mes jambes

     

    13) Ce qui t'effraye le plus : Ma souffrance personnelle, physique comme morale

     

    14) La chose dont tu es le plus fière : La famille que je me suis construite toute seule comme une grande.

     

    15) Ce qui t'agaces le plus : Les religions.

     

    16) Ton plus gros défauts : Je suis trop gourmande, je veux toujours aider les gens et je me néglige donc forcément, je peux très vite réagir au quart de tour si cela peut amener à la résolution, et je suis toujours trop rancunière vis à vis des gens.

     

    17) Ta plus grande qualité : Mon côté compréhensif me permet d'être grande, de guider ceux qui en ont besoin, de protéger et d'apprendre aux gens ce dont ils ont besoin de savoir. Je crois que ma qualité, c'est ça. Le ait que je puisse aider les gens alors que je ne suis qu'une enfant.

     

    18) Le sentiment le plus beau qui existe : L'amour familial. Parce que j'ai trop besoin de ma famille artificielle.

     

    19) En terme de charme,sur 10 quelle note te mettrais-tu? : Euh... 7? Parce que quand je le veux, je le peux, les gens m'adorent et m'admirent, je suis la meilleure!! 8D

    Note : Mon plus grand défaut : la modestie.

     

    20) As-tu un toc ou une manie? : J'en ai une, c'est celle de faire bouger ma mâchoire comme je le veux parce que sinon je pète un câble.

     

    21) Avec qui aimerais-tu être en ce moment? : Avec un garçon qui m'inquiète à ne pas répondre... -_-

     

    22) Personne que tu hais le plus : Mon père.

     

    23) Copain/copine/mari/femme/célibataire : Célibataire.

     

    24) Aimes-tu quelqu'un? : Oui

     

    25) Aimerais-tu sortir avec quelqu'un?Si oui,qui? : Yep, et avec une personne que tu connais pas! 8D

     

    26) Quelle est la personne que tu as le plus aimée dans ta vie : Je dirais Cléo. En 5 années de vie, il est encore là, lui.

     

    27) À ton avis qui peux secrètement t'aimer? : Une fille que personne ne connaît sur internet et que j'aime pas... ;^;

     

    28) Ton animal de compagnie : Un shiba inu con comme la lune, et deux cochon d'inde qui font office d'alarme incendie.. Je jure que c'est vrai.

     

    29) Qui vas-tu voir pour des conseils? : Cléo, Zéphir, et Malcom généralement.

     

    30) Qui vas-tu voir pour pleurer? : Cléo. Seulement lui. Ca me suffit.

     

    31) Ton plus grand rêve : Dans la réalité j'espère être une psychologue irréprochable qui peut aider et trouver des solutions à tout, sinon j'aurais tant voulu pouvoir assiéger la Terre entière, ou avoir un super-pouvoir, ou juste créer un sérum capable d'en donner.

     

    32) Tes études/métier/futur métier : J'en sais rien pour mes études, mais je sais que je serais une psychologue.

     

    33) Style de musique : Métal, musique classique, rock, hard rock, steampunk et "mélancolique"...? Je sais pas si ça ce dit, mélancolique, comme style de musique.

     

    34) Film préféré : La planète au trésor!! *w*

     

    35) Plat préféré : J'en ai pas. ._.

     

    36) Ton fantasme : ^^"""

     

    37) Ton meilleur moment : Le moment où Cléo est apparu, ça restera gravé dans ma mémoire! ^w^

     

    38) T'as t-on déjà fait souffrir : Ouais.

     

    39) As-tu déjà été si bourrée que tu es tombée dans les pommes : Une fois, et je me suis fait grondé par mes parents. ._.

     

    40) As-tu déjà eu un ami imaginaire? : J'en ai cinq actuellement, en espérant en avoir encore au fil du temps!

     

    41) As-tu déjà pleuré pendant un film? : Je pleure que devant la Planète au Trésor. Le fait que son père militaire s'en aille et s'en fiche complet du gamin, ça me touche personnellement.

     

    42) As-tu déjà eu le béguin pour un(e) prof? : Je sais pas trop. J'avoue avoir eu une très grande affinité avec un prof', mais je sais pas si j'aurais pu lui dire que je l'aime. Quoique j'en fusse capable. -_-""

     

    43) Langues étudiées/parlées : Allemand, français, anglais.

     

    44) Sports préférés/pratiqués : J'adore la voile, l'équitation, et surtout le kart!

     

    45) As-tu déjà été déçue par quelqu'un : Beaucoup trop de fois pour finalement en avoir quelque chose à foutre. '-'

     

    46) As-tu déjà été trahi par quelqu'un : Yep. mais ça arrive à tout le monde, je suppose...

     

    47) As-tu déjà causé du mal intentionnellement à quelqu'un? : Bien sûr. Et puis ça ne s'arrêtera pas là. J'ai mes maladresse.

     

    48) As-tu déjà insulté quelqu'un : Oh oui!

     

    49) As-tu déjà nettoyé ta chambre : Nettoyer quoi...? Maman!

     

    50) As-tu déjà fait la cuisine? : MANAN !!

     

    51) Crois tu en toi? : Je crois fort en moi et ce que je peux produire.

     

    52) Crois-tu en tes amis? : Un peu moins. Je les vois comme des enfants qui apprennent toujours autant, ignorent toujours autant, et ne sont pas fichu de tout faire eux-mêmes. Résultat, je suis toujours entrain de courir derrière eux en m'inquiétant pour un rien.

     

    53) Crois-tu en l'amour? : J'en ai marre de me faire des illusions bidons.

     

    54) Ton parfum préféré : I loewe U, un parfum qui vient de Dubaï.

     

    55) Tu es plutôt jour ou nuit? : La nuit, je préfère car c'est le moment où je m'invente pleins d'histoires!

     

    56) Sinon plutôt été ou hiver? : Ni l'un ni l'autre. Je préfère l'automne car c'est le moment où on se couvre - car je déteste que l'on voit mes bras ou jambes - et qu'il fait un peu froid - j'adore le froid - et parce que ce manque de couleur remplacé par des choses plus ternes, plus sombre, ainsi que ce manque de vie m'intrigue et m'amuse. Selon moi, c'est là qu'arrive les meilleurs moments.

     

    57) Dessin animé préféré : My Little Pony

     

    58) Livre préféré : Watch Dog : Dark Cloud

     

    59) Parfum de glace préféré : Café-coco

     

    60) Matière préférée : Le velours. J'ai des goûts de luxe, certes, mais j'adore la sensation.

     

    61) Chanson préférée : J'en ai trop pleins, mais en premier je mettrais This is the new *hit de Marilyn Manson, Twisted Transistor de Korn, et Left for Dead de Caliban. Et surtout Follow you de Bring me the horizon.

     

    62) Ta boisson alcoolisée préférée : un Demi-pêche ou un Monaco. Ce sont deux boisson contenant de la bière. La première en contient plus car elle est juste mélangé avec du jus de pêche, et un Monaco s'est avec de la limonade et de la grenadine ainsi que de la bière. Donc c'est un peu moins pur, moins alcoolisé et plus sucré.

     

    63) Ta couleur préférée : Bleu électrique et vert radioactif.

     

    64) Que représente t-elle pour toi? : Rien. C'est juste mes deux couleurs préférées. ._.

     

    65) Quel est ton chiffre préféré : Le 4.

     

    66) Quelles sont tes deux citations préférées : Je dirais :

    "La mort d'une seule personne est une tragédie. La mort de millions de personne n'est qu'une statistique." Marilyn Manson

    Mieux vaut en rire qu'en pleurer.

     

    67) Quel est ton pire problème en ce moment : Moi-même.

     

    68) À quoi penses tu avant de dormir : Je pense à une histoire très souvent triste ou douloureuse pour m'aider à dormir.

     

    69) Les choses que tu emmènerais sur une île déserte : Une personne fidèle, un opinel, un briquet, une corde.

     

    70) Ta chambre prends feu,que sauves-tu : Mon ordinateur, mon portable, et mes peluches.

     

    71) À ton avis que pensent les gens de toi quand ils te voient la première fois : Que je suis très bizarre, que sourire tout le temps et rire sans avoir aucun soucis moral est mal, que j'ai un problème mental, ou alors les plus naïfs pensent que je ne suis qu'une gamine qui veut attirer l'attention sur elle.

     

    72) Ce qui te fais rougir : Le fait que je puisse aimer voir quelqu'un souffrir alors que cette personne est celle que j'aime le plus.

     

    73) Le mot que tu dis le plus : Euh... Sourire, rire, que des trucs comme ça, ça me permet de me convaincre d'être heureuse.

     

    74) Où seras-tu en 2020 : Six pieds sous terre parce que j'ai jamais vraiment eu de la chance dans ma vie.

     

    75) Aimerais-tu être célèbre,pourquoi? : J'aimerai être célèbre pour soit parce que je suis la plus grande psychologue que l'histoire est connue, soit pour être la détentrice d'une formule d'un sérum capable de tout guérir, de soigner, et de donner des pouvoirs!! Mais je pense que la première solution est plus probable.

     

    76) La chose à laquelle tu penses en te levant le matin : Mes amis imaginaires, mon rôle à jouer, et me passer en boucle de rester calme et moi-même.

     

    77) La résolution essentielle que tu as pris : Me battre pour ce que je crois, quitte à faire mal.

     

    78) Occupation préférée que tu fais à la fin de la semaine : Ecrire, dessiner, et surtout : ECOUTER DE LA MUSIQUE.

     

    79) À qui laisserais-tu lire ton journal intime : J'ai un espèce de vlog qui me permet de parler à moi-même et de voir les émotions que je fais passer, donc pas un journal intime, mais si je devais montrer ces vidéos à quelqu'un... Je dirais que je pourrais le montrer à lui, et lui seulement.

     

    80) Racontes-tu du mal des autres? : La question est bizarre. Si la question veut dire que je dis du mal des autres, bah... Oui, ça m'est déjà arriver, et si tu me demandes si je dis de la merde aux autres bah... Oui aussi.

     

    81) Que fais tu pour te défouler? : Je frappe l'irréel aussi fort que je peux, je leur hurle dessus. Pas besoin de vous dire qui c'est si vous me connaissez suffisamment.

     

    82) Quel métier aimerais-tu faire? :  Psychologue.

     

    83) Combien d'enfants aimerais-tu avoir : J'en veux AUCUN. Aucun gamin abruti, débile ou idiot.

     

    84) Combien de kilos veux-tu perdre : Je dirais tout e que j'ai, pour avoir l'effet d'être super légère et de ne rien peser.

     

    85) Étires ton bras gauche aussi loin que possible,que touches tu? : L'œil de Malcom. ._.

     

    86) Quelle est la dernière chose que tu as regardé à la télé? : Les informations pour me dire qu'un gamin de 13 ans, Alexandre, c'était fait défoncé le crâne à coups de marteau et démembrer un par un dans le silence par un vieux qui nie les faits.

     

    87) À part l'ordi qu'entends tu? : Les rires de mes amis qui me regardent noter mes réponses, à côté de moi.

     

    88) À quand remontes la dernière fois que tu es sortie? : à deux heures, pour aller au collège.

     

    89) De quoi as-tu rêvé cette nuit? : Que mes amis étaient aussi grands que des poupées, et que je les faisais souffrir éternellement parce qu'ils étaient immortels, mais je fus arrêter par un lilliputien sur un aigle d'or venu de je-sais-plus-où...

     

    90) Comment es-tu habillée :  J'ai un pantalon volcom - placement de produit -, des chaussettes noires, et un pull Marilyn Manson.

     

    91) Qu'y a-t-il sur les murs de la pièce où tu te trouves? : Les organes de mes compagnons. Nan je déconne, juste des post-it partout.

     

    92) PC ou Mac ? : Portable. ._.

     

    93) Ton jeu préféré? : Prototype, Layers of Fear, Watch Dog, Doom

     

    94) Slip,caleçon,string,culotte? : Culotte? -3-

     

    95) Frère()s/soeur(s) et leur âge : Un petit frère du nom de Nathan qui a... Je sais pas, et j'ai la flemme de demander. Il doit avoir 10 ou 11 ans.

     

    96) Tu te sens bien ici : Ici, dans ma chambre? Bah oui. Ici, dans la TBPT? Ouais.

     

    97) Que fais-tu sur ton ordi en général ? : J'écris, et j'écoute de la musique

     

    98) As-tu un blog? : 42 blogs, dont beaucoup hors-ligne.

     

    99) Es-tu bête? : Je dirais que non, car le mot bête vient du fait de faire des bêtises H24, et je ne fais pas des bêtises H24. Et donc, je ne suis pas bête. Juste plus compétente que certaines personnes...

    100) Tu vas faire quoi maintenant que tu as finis ce questionnaire? : Rien, perso j'ai pas de projets futurs maintenant. ._.


    19 commentaires
  • ... Tout sauf le monde. Je suis moi. Et me présenter ne servirait à rien, vous n'avez pas besoin de cela. Si je vous intéresse tant que ça, venez me parler, ce sera toujours mieux que quelques mots gravés qui me plaisent à moi et qui ne s'accordent pas avec ma personne. Voilà. ._.


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique